Patrimoines en partage


Du côté de chez Maurice Carême, à Anderlecht, la poésie résonne au-delà des frontières

Pravina Nallatamby


ISBN :
0.00 €

 Entrez... Je suis là... »

À Anderlecht, situé à environ sept kilomètres de Bruxelles, avec cette invitation à franchir le seuil de la « Maison blanche », construite en 1933 par Maurice Carême, Jeannine Burny1 nous fait découvrir l’univers de ce grand poète. Alors que l’enfance de milliers de chérubins est ternie chaque jour à travers le monde par des combats sans nom, nous sommes accueillis dans cette paisible demeure avec les résonances de ces mots qui s’oublient trop vite de nos jours : « paix », « liberté », « tendresse », « pardon », « tolérance », « lumière », « émerveillement », « féerie »... Ces mots, ces notions participant au fondement de l’humanisme nous reviennent en mémoire.

Jeannine Burny commence par nous raconter des petites anecdotes joyeuses et surprenantes en nous disant comment les escapades du poète dans le Brabant étaient essentielles pour lui et combien comptait pour lui Wavre, sa ville natale. Puis, en nous parlant de sa vie quotidienne, elle prend un ton qui appelle un sourire lorsqu’elle se souvient de la façon dont le poète…

Lire la suite