Patrimoines en partage


La femme est poésie

Pravina Nallatamby


ISBN :
0.00 €
  • La poésie c’est la haute Taïga.
  • Semblable au lait maternel
  • La poésie réconforte et donne des forces.
  • La poésie est ce territoire du coeur
  • Où le toc et le mensonge ne trouvent aucune place. 
    • Alessia Kuular, République de Touva, 20e siècle

Le mois de mars annonce la saison de la renaissance, le Printemps des Poètes et d’autres événements comme la journée de la femme, célébrée le 8 mars... Comment rester inerte alors que les oiseaux pépient déjà à l’aurore et que les délicates fleurs roses et blanches des prunus s’épanouissent timidement ?

Soyons à l’écoute du printemps et de la poésie avec ce que nous offre cette remarquable anthologie : Voix de femmes, Anthologie – Poèmes et photographies du monde entier. Véritable livre d’art réalisé avec le plus grand soin, cet ouvrage se savoure du début à la fin, transportant le lecteur à travers le monde à la découverte de voix multiples chantant des thèmes universels.

Cette anthologie, enrichie de très belles photographies de femmes et de scènes de vie, nous livre des réflexions suscitant mille émois. Telle une caravane qui sillonne une route parsemée d’oasis, le lecteur peut s’abreuver au rythme d’un itinéraire choisi au cœur de ces paroles écrites parfois dans un langage lyrique et imagé, parfois merveilleusement pur et cruellement réaliste. En annexe, la biographie des poétesses et des photographes lui permettra aussi de mieux suivre leur cheminement.

Debora Vaarandi, poétesse estonienne qui, comme l’annexe le précise, publie ses premiers vers à l’époque stalinienne dans l’esprit du réalisme socialiste ; elle exprime l’écho universel de cette poésie nécessaire à la vie dans un langage dénué de toutes fioritures :

  • Les choses simples m’ont donné la force (.)
  • J’aime les chants qui montent et qui résonnent
  • à tous les coins de monde.
    • « Les choses simples », 20e siècle

Les textes se déclinent sous des formes diverses : odes, sonnets, hymnes, poèmes, en doux murmures d’hommages à l’amour, à la beauté de la nature, ou en clameurs rebelles, hurlant des plaintes contre le bruit de la mort, de l’injustice et la guerre.

 Lire la suite de l'article