/

Joseph Hanse, né à Floreffe en 1902 et décédé à Watermael-Boitsfort le 7 novembre 1992, est un grammairien belge de la langue française.

Éléments biographiques

En 1925, il termine un doctorat en philosophie et lettres à l’université catholique de Louvain. Sa thèse, consacrée à l’œuvre de Charles De Coster est distinguée par l’Académie royale de langue et de littérature françaises. Devenu enseignant, il se consacre à l’écriture et à la défense de la langue. Il s’oppose à la Grammaire de l’Académie française, qu’il qualifie d’autoritaire, et réclame la création d’une institution supérieure à l’Académie. Après la Seconde Guerre mondiale, il est à l’origine des Biennales internationales de la langue française. C'est au cours de la première édition, tenue à Québec, qu'est créé le Conseil international de la langue française, lequel est présidé par Joseph Hanse de 1968 à 1991. Devenu professeur à l’UCL, il publie en 1949 la première édition du Dictionnaire des difficultés grammaticales et lexicologiques, suivi de différents travaux qui deviendront des ouvrages de référence pour la langue française, dont le Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, paru en 1983 et régulièrement réédité depuis. Son amour pour les lettres belges, l'incita à participer activement à la création des Archives et Musée de la littérature en 1958, institution destinée à contribuer à la mémoire littéraire francophone. Joseph Hanse a été membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, le premier président du Conseil supérieur de la langue française de Belgique et le président fondateur du Conseil international de la langue française. Il a été distingué par l'Ordre des francophones d'Amérique.

Album de souvenirs
Joseph Hanse aurait 100 ans
Des témoignages
Sa bibliographie
2002

/

Aucun titre dans cette collection pour le moment.